Et si c’était ça notre résolution à tous?

 


20728875_1634302329922151_777625335646010528_o
L’Art de flâner


 

Considérerons l’environnement qui nous entoure comme celui qui deviendra synonyme d’équité et de paix. Celui dans lequel chacun apprendrait à se souvenir de ce qu’il était, ce qu’il aurait souhaité être ou avoir. Que chacun parvienne à comprendre le passé, l’expérience et le vécu de l’autre. Que l’écoute, l’empathie et la tolérance soient les maîtres-mots des événements à venir. Que chacun devienne reconnaissant et cette personne que l’on aimerait avoir face à soi dès que le bonheur s’apprête à s’en aller. Celui que nous accueillerons pour 2019, au quotidien et sans retour.

Bonne année à tous ! _

Publicités

Décembre en résumé

 


Capture d’écran (42).png

L’Art de flâner


 

J’ai organisé ma 2é vente Captain Tortue et profité de la piscine, du sauna et hammam de Tourcoing-Les-Bains. Je suis allée voir le ballet Casse-Noisette au théâtre Sébastopol après avoir fait le tour du marché de Noël. Je suis retournée au bar à manger La petite loge, rue Solférino, et à la Chapelle 2, rue Saint-André, dans le Vieux-Lille. J’ai commencé la série You et vu les films Birdbox et Pedalworld. Je suis allée voir une conférence sur Montessori animée par Odile Anot à L’Atelier de Marquette-lez-Lille. J’ai passé une après-midi à Bruges et revu des amies de longue date, fêté Noël en famille et marché le long de la plage de Leffrinckoucke.

Deux jours à Londres – 2014


Capture d’écran 2018-11-18 à 18.52.02.jpg

L’Art de flâner


 

Jour 1 – Jeudi – C’est dans la soirée que nous sommes arrivés à destination de la gare St Pancras. L’hébergement, réservé sur Housetrip, se trouve à Iverness Terrace. Il est idéal pour un court séjour. Dans ce quartier se trouvent de nombreux restaurants et fast food comme Burger King où nous nous sommes arrêtés après avoir déposés nos sacs dans l’appartement. Ok, ce n’est pas très original mais quand on a faim, on a faim… C’est en lisant Un grand weekend à Londres que nous avons continué la soirée à Piccadilly Circus. C’est à avoir absolument de nuit ! Les écrans sont géants, c’est un lieu très convoité pour les amateurs de photographie. La lumière est juste incroyable dès la sortie du métro. On a visité M&M’s World qui était à l’époque le seul établissement existant sur le sol européen. Toute sorte de produits à l’effigie de la marque sont en vente et les distributeurs de ces confiseries s’enchainent pour satisfaire les plus gourmands ! Nous sommes passés brièvement par Chinatown avant de terminer la soirée à The Queen’s Head dans le quartier de Soho. Je vous conseille de goûter la Frontier, bière blonde et légère conseillée par la barmaid. Sur le retour, on s’est approvisionnés au Sainsbury’s Local, petit supermarché ouvert tardivement. Parfait pour prévoir le petit déjeuner et quelques autres gourmandises.

Jour 2 – Vendredi – Direction Big Ben, Westminster Abbey et le quartier de Covent Garden en passant par London Eye, grande roue accessible quotidiennement depuis plus de 10 ans. Petite pause dans le restaurant The Westminster of Wales où nous avons mangé des Fish & Chips à tomber! En guise de digestion, petite balade au Covent Garden’s Apple Market, lieu rêvé pour les créateurs. Derrière les stands se cachent des boutiques de luxe où les personnes pourront faire cirer leurs chaussures sous le regard curieux des passants. La pluie s’étant calmée, c’était le moment de revoir Tower Bridge. Au passage, nous avons pris une pause café au Starbucks de la tour de Londres, forteresse médiévale. Le long de la Tamise, nous sommes passés sous les passerelles de la Shad Thames. Avant d’arriver à London Bridge, c’est au centre commercial Hay’s Galleria où nous avons flâner. C’est là que j’ai découvert la marque de vêtements Next. Et parce que le shopping me manquait un peu (beaucoup), je voulais absolument me rendre sur Regent’s Street et Oxford Street. Regent’s Street est un peu ce qu’est le Vieux-Lille pour les lillois, quartier représentatif de magasins de luxe. Beau à voir, pas pour le porte feuille mais pour les yeux… Je me suis quand même arrêtée chez Liberty. Cette énorme et magnifique enseigne, sur quatre étages, propose aussi bien la vente de tissus et de la papeterie que de la décoration et des collections uniques de chaussures. Oxford Street est un peu notre rue de Béthune. D’abord, petit passage chez TopShop puis chez Selfridges, centre commercial aux articles très variés. Je suis allée chez Primark mais je suis vite ressortie quand au nombre de vêtements en fouilli posés au sol. Un mélange entre Tati, Liddl et Babou. « Beurk… vite, on s’casse ! ». Il est tard, on en a plein les pattes…  en route pour le studio en longeant Hyde Park. La route était bruyante et il y avait des bus à tout va. Tant pis, nous le découvrirons une autre fois et dans de meilleures conditions.

Jour 3 – Samedi – Nous sommes descendus sur Baker Street où le musée de Sherlock Holmes attire un large public dès le matin. Nous sommes passés par Regent’s Park où écureuils, canaux, petits bateaux et joueurs de frisbee déambulent sous les buildings rayonnants.  C’est au Café Nero que nous réfléchissions à notre prochaine escapade. Nous voilà partis pour Camden. Je suis rentrée dans la friperie Traid d’où je suis ressortie avec des hauts Massimo Dutti, French Connection, Next et TopShop à 10€ l’unité. Arrivés à Camden Market, je me faufile entre les stands où je tente,  comme je peux, de différencier les vendeurs des touristes. C’est en posant des questions sur les prix que je comprends qu’il s’agit de contrefaçons… De retour dans la rue principale, je tombe sur le magasin Urban Outfittersmarque que je rêvais de découvrir autrement que sur l’écran de mon ordinateur. Je me balade à l’intérieur d’un entrepôt aménagé proposant des vêtements de marques originaux et de la décoration loufoque; que du bonheur! On continue notre chemin sur Camden Market où les touristes en masse photographient les devantures des magasins aux allures hippie et punk. Le samedi, il y a du monde,  beaucoup de monde mais c’est un quartier à voir absolument ! Avant de partir pour la gare et de découvrir le chouette magasin Fat Face, nous buvons une Camden Hells, bière brassée à Londres.

Idée d’activités pour vos vacances de Noël


Capture d’écran (41).pngL’Art de flâner


 

Si vous n’avez pas de programme entre Noël et nouvel an, vous pouvez vous fier à ces petites activités qu’il est parfois difficile de réaliser en dehors des vacances. Si le temps est maussade par chez vous, raison de plus pour vous y mettre…

Réaliser un album photo

Sortir ses photos sur papier et en faire un album revient à la mode et on adore ça parce que ça nous rappelle l’enfance et les moments passés à les regarder en y partageant des anecdotes. Pourquoi ne pas profiter de ce temps libre pour résumer visuellement vos meilleurs moments de l’année? Contactez les personnes présentes aux événements pour alimenter la liste de photos. C’est aussi l’occasion de reprendre contact avec elles. Vous pouvez réaliser l’album en famille. Chacun pourra choisir ses photos préférées pendant ce doux moment de partage.

Profiter de vos cadeaux

Cette liberté temporaire permet de profiter des cadeaux de Noël que vous avez reçus. Plongez-y vous et remerciez les personnes qui vous les ont offert en envoyant une photo ou en expliquant ce que vous en faites.

Faire des travaux

Cela fait des mois que des travaux sont prévus? Remettre au lendemain ce qui a déjà été remis en lendemain finit en général par ne pas être fait… Ces quelques jours de libres pourront peut être vous aider à sortir de cette procrastination. Dîtes vous que l’année prochaine, cet épisode sera clos et vous n’aurez plus à y penser !

Faire le point sur votre entourage

La nouvelle année arrive et c’est le moment de faire le point sur les personnes qui vous sont les plus chères. C’est l’occasion de souhaiter les vœux et de reprendre contact avec ceux à qui vous pensez régulièrement et que vous aimeriez revoir. Organisez une sortie, une soirée, un brunch, un goûter ou simplement un apéritif pour passer un bon moment. Cette nouvelle année qui arrive ne pourra être que plus agréable si vous rattrapez ces petits moments de partage qui ont malheureusement tendance à s’effacer avec le temps.

Faire du tri

C’est aussi le moment parfait pour faire du tri dans votre intérieur mais s »il fait beau, il y a peut être mieux à faire que de mettre son nez dans les tiroirs. Choisissez alors les endroits que vous souhaitez « aérer » depuis un moment, qui vous gênent au quotidien. Les objets qui ne vous servent plus peuvent être échangés et donnés via des groupes de réseaux sociaux. Certains sites internet et applications de dons, échanges et ventes existent également. Si vous n’avez pas le temps ou simplement pas l’envie, emmenez tout chez Emmaüs ou à d’autres associations.

Vous plonger dans des oeuvres artistiques

Ressortez vos classiques. Des films, des livres, de la musique,… Tout est bien pensé pour passer ces moments confortablement et bien au chaud !

Préparer à manger

Cela fait un moment que vous souhaitez cuisiner une tarte aux maroilles ou une soupe au potimarron? Prenez le temps de vous y mettre et de déguster ces plats accompagnés de votre famille ou de vos amis… Les personnes ayant préparé pour les fêtes ont malgré tout le droit d’éliminer cette tâche et de se reposer !

Novembre en résumé


Capture d’écran (40).png

L’Art de flâner


 

J’ai retrouvé beaucoup de mes amis, certains de longue date, lors d’une soirée organisée sur le thème d’Halloween. J’ai acheté Le petit livre du Hygge de Meik Wiking et Mon cahier yoga détox de Annie Casamayou. Je suis allée à L’Aéronef pour voir le concert d’Ultravomit. J’ai organisé mon premier atelier Captain Tortue. J’ai pris un brunch à Be Yourself et des cours d’anglais au café L’Ecart et sur la terrasse chauffée du Coq Hardi. J’ai fêté un anniversaire à The place to beer et un autre à St Rémy de Provence où j’y ai passé le weekend en plus de déguster une gaufre et un délicieux chocolat chaud au Grand Café Riche. J’ai acheté quelques cadeaux à la librairie Au temps lire, un tablier de la marque Liewood au Petit Souk et une affiche Vogue à la vieille bourse. Je me refais actuellement les films Harry Potter.

Thirty Seconds To Mars, vous connaissez?

 


Capture d’écran (16).png

L’Art de flâner


Au lycée, j’étais une fervente admiratrice du groupe et plus particulièrement de l’acteur Jared Leto découvert au cinéma dans le film Lord Of War. En me renseignant davantage, il me semblait bien l’avoir déjà vu jouer dans d’autres films mais celui là m’avait particulièrement marquée. Je me suis alors tournée vers ses carrières artistiques qui m’avaient encouragée à lancer un skyblog sur sa vie, telle une vraie groupie !

Deux ans plus tard, quand j’ai vu que le groupe passait à Paris, j’en ai discuté avec ma mère qui a accepté que je rate un cours pour m’y rendre. Elle s’est surement dit qu’un weekend à me débrouiller seule dans la capitale m’apporterait bien plus qu’une heure de cours ennuyeuse…

Une fan rencontrée sur internet et plus âgée que moi m’a proposée de m’héberger. Après une longue discussion au téléphone avec ma mère, l’affaire était dans le sac ! Alors me voilà dans le train excitée à l’idée de voir se produire mon groupe préféré de l’époque.  Nous avons fait en sorte d’être au plus près de la scène mais le mouvement de foule m’a rapidement conduite près des portes de sorties comme beaucoup d’autres personnes baignées dans la folie excessive… A la fin, nous espérions une sortie surprise des artistes et c’est pour cette raison que nous avons attendu plus d’une heure dans le froid en ce mois de février. Et là, bingo! Une voiture est sortie d’un parking avec Jared Leto assis sur le capot discutant un bon moment avec ses fans.

En 2010, après avoir enfilé un bracelet à leur effigie, je suis allée au festival Rock Werchter, en Belgique, où j’ai pu monter sur scène devant 85 000 spectateurs lors de l’interprétation de Kings & Queens.

En 2011, je les ai revus au Zénith de Lille et en 2013 au Main Square Festival où leur représentation était un véritable chef d’œuvre!

Sept ans après, une amie m’en parle et me voilà repartie pour deux dates, la première lors du Brussel Summer Festival où j’ai pu à nouveau monter sur scène et la deuxième pour Rock en Seine.

Depuis, j’apprécie un peu moins leurs derniers albums mais quand je tombe sur leurs « vieux » sons, c’est un réel plaisir de revivre tous ces moments dont les débuts m’ont aidée à me sentir mieux lors d’une petite période difficile où j’ai pris goût aux baggys, aux chemises à carreaux et aux cheveux aussi lisses qu’un cornet de frites cramées! Par la suite, j’ai rencontré du monde et passé de merveilleux moments avec mon entourage lors des concerts.

Pour résumer, Thirty Seconds To Mars (ou 30STM) est un groupe américain associé à plusieurs styles musicaux notamment de rock alternatif, progressif et électronique. Il est composé aujourd’hui de Jared et Shannon Leto. Certains de leurs clips ont été tournés à la Cité Interdite de Chine et au Greonland faisant suivre la sortie d’un album photos dont les revenus ont été reversés à l’organisation environnementale NRDC. Depuis 2002, ils en sont à leurs 5éme album, jonglant ainsi avec leurs vies familiales et la carrière cinématographique de Jared Leto.

Article mis à jour –

 

Mes activités « hygge » du moment

 


Capture d’écran 2018-11-18 à 18.52.02.png

L’Art de flâner


Vous ne comprenez pas la signification du mot « hygge »? Lisez cet article et vous devinerez assez vite…

Allumer une bougie

A la différence d’un poêle ou d’une cheminée, la bougie peut s’allumer et s’éteindre  très rapidement. Sa petite source de chaleur ne réchauffe pas mais apaise par son mouvement lent et par le temps qu’elle met à se consumer. Il suffit d’une porte qui s’ouvre ou d’un simple passage pour faire danser la flamme étincelante qui laissera derrière elle ses vestiges de célébration.

Utiliser le chauffage au bois

Encore faut il en avoir un mais si c’est le cas, faites vous une petite place à proximité, déshabillez vous s’il le faut (vous êtes chez vous après tout), écouter le crépitement des flammes, sentez le parfum des buches, levez vous régulièrement pour garder la chaleur du foyer et ayez le sentiment que ce moment ne s’arrêtera jamais.

Prendre l’air

C’est bien connu, nous passons beaucoup moins de temps à l’extérieur qu’auparavant et cela joue sur notre santé. Alors pourquoi ne pas s’accorder un peu de temps pour profiter dès que possible du jardin, d’un parc ou d’une petite balade? Multipliez les couches de vêtements, emmenez un livre, un magazine, des écouteurs et ce grand bol d’air frais ne vous apportera que du bien. Le fait de reprendre contact avec la nature, l’écouter et l’observer ne peut être que bénéfique pour l’état psychique et physique. Et si la pollution vous effraie, dîtes vous que la lumière du jour est un excellent médicament et que les produits parfois utilisés chez soi peuvent être tout autant toxiques que l’extérieur.

Boire une boisson chaude

De nombreuses boissons s’offrent à vous pour prolonger le temps d’un repas ou se réchauffer avant de sortir ou de dormir. Les mains fraiches apprécieront aussi ! Le parfum du café, la vapeur du vin chaud, l’attente d’une infusion, votre mug qui refroidit lentement entre vos mains…

Manger

C’est quand même beaucoup plus motivant de cuisiner en hiver quand l’idée de sortir peut vous repousser. Un repas est toujours apprécié, surtout s’il est partagé et peu importe sa qualité. Quel plaisir de toucher les aliments, les associer et les modifier ! Gardez ce moment  quand le temps s’offre à vous, le weekend par exemple. N’en faîtes pas une obsession si vous n’arrivez pas à cuisiner régulièrement. Il n’y a rien de pire que d’avaler quelque chose si le temps passé à l’avoir fait vous a stressé. Quel est l’interêt de transformer ce moment en un véritable gâchis? Partagez ce moment de préparation avec les invités ou demandez leur d’apporter quelque chose. Manger ensemble et dans de bonnes conditions apporte un grand bonheur. Souvenirs, rires, plaisir sont les mots de ce tendre moment.

Ressentir son corps

J’ai appris cette pratique lors d’une thérapie sur une phobie que j’ai suivie. En soi, elle ne prend pas vraiment de temps mais vous oblige à vous centrer sur vous même et sur l’environnement qui vous entoure. Finalement, c’est un peu comme si vous reviviez votre état d’esprit d’enfant. Celui qui vous prouve que chaque moment est unique et peut vous apporter beaucoup si vous y portez de l’attention. Dès que vous pouvez, dans la rue par exemple, concentrez vous sur vos pieds et les objets qu’ils écrasent involontairement, sur vos bras et vos épaules qui se balancent dans un vide mélodieux, sur l’air qui rentre et sort de votre nez et sur votre coeur qui prend enfin le temps d’apprécier le fait que vous acceptiez le temps tel qu’il est.

 

Vous l’aurez compris, le hygge, c’est un art de vivre, un sentiment de bien-être vécu à travers plusieurs éléments comme prendre son temps, transformer son domicile en un véritable cocon, écouter les autres et soi même, etc. Ce terme est utilisé principalement par les danois qui sont considérés comme les plus heureux du monde. Cette façon de voir les choses s’est étendue dans le monde il y a quelques années. Je suis en train de lire Le livre du Hygge – Mieux vivre, la méthode danoise de Meik Wiking. Prononcez ce mot comme vous le souhaitez mais « hougga » est conseillé. J’ai un peu transformé ce qui est dit pour m’adapter à mes habitudes et vous donner quelques petites suggestions en plus.

 

Octobre en résumé


Capture d_écran 2018-11-15 à 16.48.52

L’Art de flâner


Je suis allée dans le bar spécial « blind test » La Chappelle II, rue Saint-André. J’ai passé un vendredi soir au Mac Ewans et le lendemain sur la place où se situe la cathédrale Notre-Dame-de-la-Treille. J’en ai profité pour revisiter le Vieux-Lille et rentrer dans le magasin Bang & Olufsen. J’ai dégusté de bon plats biologiques préparés par Croc La Vie et destinés à des jeunes enfants. Je me suis réabonnée à Biocabas qui livre chaque semaine un sac de fruits, légumes et oeufs locaux. J’ai commandé du café, du chocolat et des accessoires sur le site La maison du bon café. J’ai acheté un portant et une bouteille en verre chez Conforama et un miroir et un rideau chez Kalico, chouette magasin de décoration situé à Englos. J’ai fait réparé l’écran de mon iPhone chez GSM Concept de Wazemmes. J’ai fait du badminton au Citi Club, rue des stations. J’ai eu en cadeau un superbe bracelet réalisé à partir d’aluminium recyclé de la marque Vestopazzo. J’ai signé un contrat pour devenir vendeuse à domicile indépendante pour la marque de vêtements Captain Tortue. J’ai suivi quelques notions de yoga via l’application Gotta Joga. Je suis allée voir les parachutistes à l’aérodrome de Bondues. J’ai réécouté le groupe Die Antwoord et commencé à lire Harry Potter à l’école des sorciers en anglais. J’ai vu la septième saison d’American Horror Story et le spectacle Je parle toute seule de Blanche Gardin sur Netflix.

Comment j’ai amélioré mon anglais

 


Capture d’écran (38).png

L’Art de flâner


Depuis quelques mois je renforce mon anglais en utilisant des techniques variées que je voulais vous livrer ici. Même si ces habitudes sont récentes, je ressens déjà une réelle amélioration ! 1_ Je continue à regarder mes films et séries en version originale sous titrée français (VOST FR) 2_ Je regarde des séries ou des films en version originale, que je connais bien, comme Friends, et je retire les sous-titres 3_ J’écoute 10mn par jour l’actualité anglaise sur l’application BBC News (onglet « live ») 4_ Je regarde des talk-shows anglophones sur Youtube en suivant l’actualité des personnalités que j’apprécie (Ellen DeGeneres Show, Jimmy Fallon, David Letterman, …) 5_ Dès que je suis avec des étrangers, j’adore parler anglais mais je mets du temps à me réhabituer à d’autres consonnances. Même si mon accompagnateur est bilingue, je me force à parler anglais et j’annonce à mon interlocuteur mon niveau (par exemple « I’m french, could you speak slowly please?). Oui oui, les français sont très nuls en anglais et tout le monde le sait ! 6_ J’ai créé un carnet d’expressions. Je fais le tour du dictionnaire (mais non, pas de ma bible) et je note tout ce qui peut me servir dans une conversation banale 7_ J’ai commencé à lire le premier Harry Potter (histoire que je connais globalement) en anglais 8_ J’écris dans un carnet (oui, j’ai beaucoup de carnets) les paroles de mes musiques anglophones préférées en y ajoutant quelques traductions compliquées 9_ J’ai un cahier dans lequel j’écris des phrases ou des expressions courantes trouvées dans des livres ou des magazines et qui m’aide à utiliser autre chose que « Where is your house? » (bha quoi, tu veux pas savoir où se trouve ma maison? Que Diable!) 10_ Je me concentre sur les mots lorsque j’écoute une chanson anglophone (ce qui n’est pas facile quand l’esprit vagabonde sans arrêt) 11_ J’ai regardé la série allemande Dark avec les sous-titres anglais, ce qui m’a permis de me concentrer uniquement sur le texte et non les deux (écrit et oral) qui me fatiguent parfois 12_ Je lis les commentaires des internautes qui réagissent au sujet d’articles bien précis. Apprendre à dire son avis est important dans une discussion et les mots peuvent parfois manquer 13_ J’utilise l’application Hello Talk qui permet de discuter avec des personnes du monde entier sur une messagerie instantanée qui traduit les textes si besoin. Bien d’autres possibilités existent comme mettre en favoris les mots ou phrases à garder de côté, discuter via une webcam, corriger les phrases de l’interlocuteur, etc