Moment improvisé à Paris


L’Art de flâner


 

Avec mon compagnon, nous avions prévu de passer un weekend en amoureux à Paris et d’aller voir la famille dans une ville située à proximité. Pour raison médicale, au dernier moment, je me suis retrouvée seule avec les billets de train en poche. Comme je n’avais pas pris l’assurance annulation, il aurait été dommage que je reste à la maison alors qu’il y a tellement de choses à voir ou à faire dans une ville comme Paris. Nous n’avions pas prévu de programme, j’appréhendais donc de m’ennuyer en y allant seule mais ça aurait d’autant plus été le cas en restant enfermée… J’ai pourtant passé un super moment en compagnie de ma famille et en flânant seule dans les rues de la capitale.

Je suis arrivée à Paris samedi en fin d’après midi. Comme je n’avais pas beaucoup de temps devant moi avant d’emprunter une autre ligne, je suis restée dans les alentours de la gare du Nord et de l’Est. Je suis allée jusque l’Eglise Saint-Vincent-de-Paul. Malheureusement celle-ci était fermée mais l’architecture vaut le détour. En ce mois d’avril, la chaleur était étonnamment étouffante. L’ombre m’a fait venir jusqu’au bar A la ville d’Epinal, aux abords de la gare de l’Est. Vue l’heure, il n’y avait pas grand monde mais des instruments de musique sont à disposition pour la plus grande joie des artistes! Le soir, cet établissement doit être très animé. Ensuite, je suis allée à la librairie La Balustrade dans laquelle se trouve de nombreux livres sur les sciences sociales. Un livre sur la dyslexie a pris place dans mes bagages. Le calme qui règne dans cette jolie boutique change des bruits incessants de la ville.

Un peu plus loin, sur le Boulevard de Magenta se trouve le marché couvert Saint-Quentin où il est possible de manger du poisson frais sur place ou d’acheter des fruits et légumes bio. L’intérieur de ce marché fait penser à des petites ruelles vous menant tout droit aux producteurs (si seulement…).

Après ce moment passé avec ma famille, j’étais de retour à la gare de l’Est. J’avais plus de 5h devant moi… Je savais qu’une exposition sur Vermeer était en cours au musée du Louvre. Seulement, il n’y avait plus de place. J’ai pris mon temps pour manger un plat délicieux à L’auberge du Louvre, restaurant traditionel qui se trouve dans la rue Saint-Honoré. Je suis passée à nouveau par le Louvre pour continuer tranquillement mon chemin aux Jardins des tuileries. Je suis tombée par hasard sur le Musée de l’Orangerie dans lequel se trouvent des oeuvres de Claude Monet, Pablo Picasso, Pierre-Auguste Renoir et bien plus encore. Le contrôle des sacs est très sécurisé. Le public se trouve dans l’obligation de mettre le sac à dos dans des casiers. En échange, l’hôtesse vous donne un beau petit sac cartonné pour y mettre vos objets de valeur. Cela vous permet de passer un bon moment sans avoir mal au dos. La boutique de souvenirs est très belle. Les couleurs, basées principalement sur celles qu’utilisait Claude Monet, sont omniprésentes sur les bijoux « Made in France », foulards, bloc-notes, etc. Pour clôturer cette jolie après midi, j’ai traversé la Seine par le pont Alexandre III pour reprendre le métro en direction des gares.

 

Publicités

2 réflexions sur “Moment improvisé à Paris

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s