Découverte du cirque Arlette Gruss

 


F. Vallon


C’est la première fois que je me rendais dans un cirque aussi conséquent. A vrai dire, je n’ai aucun souvenir d’être déjà allée au cirque. Jusqu’à maintenant, j’ai toujours trouvé ce monde un peu effrayant, en particulier les clowns… Et puis je n’ai jamais eu envie de voir des animaux se dandiner dans un milieu qui leur est inapproprié. Pourtant, je n’ai pas résisté à offrir un ticket à mon filleul, intéressé à ce moment là par le domaine du cirque et des animaux. La surprise était bien plus grande que ce à quoi je m’attendais… A notre arrivée, j’étais déjà impressionnée par la hauteur des chapiteaux. Le rire des enfants et la joie se manifestant sur le visage des adultes résumaient d’avance les valeurs du spectacle. Une personne nous a gentiment accompagnés jusqu’à nos places. Les sièges n’étaient pas très confortables mais nous étions juste devant la piste et la qualité de la représentation m’a permis d’oublier ce détail. J’avais peut être eu raison d’anticiper et de prendre les billets bien à l’avance! Le spectacle a commencé avec l’interprétation incroyable de la chanteuse et de l’orchestre, placé dans l’ombre mais culminant la porte d’entrée des nombreux intervenants. Les déguisements, la mise en scène, la gestion du son et de la lumière prouvent l’engagement profond de chaque membre dans leurs fonctions, aussi variées soient-elles. Les motos ont une place prépondérante. Un motard réalisait des allers-retours sur un câble passant au dessus des spectateurs. D’autres encore ont sillonné une cage en forme de sphère qui tremblait sous les nombreux passages. Malgré l’odeur d’essence, les sensations étaient extrêmes. Même si, d’après moi, le cirque ne devrait se limiter qu’à la présence d’artistes qui ont choisi de travailler dans cette voie, les animaux semblent être accompagnés convenablement par les membres d’Arlette Gruss. Je peux vous le confirmer grâce à la visite du zoo. Un hypnotiseur invitait toutes les personnes majeures à réaliser un exercice. J’avais déjà suivi, dans un autre contexte, des séances d’hypnose. J’avais envie de comparer la thérapie que j’ai suivie à de l’hypnose de spectacle. Le public qui parvenait à réaliser le premier exercice pouvait se regrouper sur scène. Ca n’a pas été le cas pour moi mais je voulais absolument connaître la limite que le professionnel pouvait atteindre. J’étais incroyablement surprise quand il a compris le petit jeu de certains d’entre nous. Il nous a gentiment demander de retourner à nos places. Les autres personnes pouvaient rester. Ils ont littéralement croulé sous les ordres de l’hypnotiseur. Je ne vous en dis pas plus… Un rider de BMX  a également exploité la scène, passant par dessus des obstacles dont moi qui a été choisie pour ce tour inoubliable! Après m’avoir rassurée, le rider a commencé ses figures. Je sentais les mouvements du vélo qui tournait au dessus de ma tête. J’aime me lancer des défis loufoques mais j’étais quand même très effrayée quand les roues se trouvaient à quelques centimètres de mon visage… J’ai donc fermé les yeux en me concentrant sur les applaudissements du public. Dans ce que je retiendrai le plus, ce sont les figures qu’a réalisé la danseuse, s’entremêlant dans son tissu aérien, ainsi que les athlètes, effectuant des multiples pirouettes et saltos sur des trampolines géants. Le spectacle ne s’arrête jamais même pendant les changements de décors et la préparation des artistes puisqu’un clown occupe et amuse constamment le public. L’entracte a laissé suffisamment de temps pour permettre à chacun de se rendre aux toilettes gratuitement, se dégourdir les jambes et profiter des confiseries et hot-dog à moindre prix. Nous retrouvions derrière les comptoirs les artistes vus précédemment sur scène. En résumé, j’ai beaucoup aimé ce spectacle qui a duré plus de 2h00! Mes idées sur le cirque en général ont changé mais la présence d’animaux me gênera toujours autant. Chez Arlette Gruss, c’est comme si les artistes et les spectateurs se réunissaient pour un temps limité dans le but de promouvoir les talents de chacun et d’enthousiasmer petits et grands.


J’ai envoyé un message privé sur la page Facebook officielle d’Arlette Gruss et la personne qui m’a répondue a ajouté ce message rassurant: « Pour nos Amis partenaires animaux, apprenez que nous avons dans la Sarthe un immense terrain ou nous leurs donnons la possibilité de vivre une heureuse retraite, et d’être en tournée dès que les emplacements nous le permettent. Nos Amis bénéficient de grand enclos et de tous les soins et soigneurs, voir vétérinaires si besoin est. Nous les considérons comme des membres de notre grande Famille. »


Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s